Top 10 Meilleur Chalumeau Oxygene Acetylene 2021

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Chalumeau Oxygene Acetylene ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Chalumeau Oxygene Acetylene pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Chalumeau Oxygene Acetylene !

Notre sélection de chalumeau oxygene acetylene

Guide d’achat chalumeau oxygène acétylene

Le chalumeau oxygène acétylène, ou oxyacétylénique, est essentiel aux travaux de plomberie, de soudures et même de tuyauterie. C’est un appareil indépendant, démontable et portatif qui peut découper et souder tous types de métaux. Il existe de nombreuses marques de chalumeaux OA disponibles sur le marché. Cet article vous offre les informations essentielles avant d’en acheter un.

Quelles sont les composantes du chalumeau oxyacétylénique ?

Le chalumeau est composé de deux bouteilles de gaz à savoir la bouteille d’oxygène et celle de l’acétylène. Dans cet ensemble, l’oxygène est le comburant et l’acétylène le combustible. La combustion de ces deux gaz produit l’énergie du chalumeau. Le chalumeau est aussi muni de deux détendeurs distincts pour l’oxygène et l’acétylène. Les pressions sur les manomètres sont différentes pour chaque détendeur. L’oxygène est utilisé à haute pression qui peut s’élever jusqu’à 200 bars. L’acétylène nécessite une plus basse pression d’utilisation. La manière de visser le détendeur de l’oxygène se fait dans le sens normal et celui de l’acétylène dans le sens inverse. Le raccord antiretour des détendeurs au chalumeau est assuré par un tuyau en caoutchouc. Une molette de détente est insérée dans l’ensemble pour régler la pression d’utilisation de l’appareil. Une ou plusieurs buses ou embouts interchangeables sont fixés à l’autre bout du chalumeau afin de réguler le débit de gaz. Une baguette de soudure peut aussi être installée sur l’appareil.

Comment le chalumeau fonctionne-t-il ?

Le principe du chalumeau est simple, il combine l’oxygène et l’acétylène afin d’obtenir une flamme réglable sur la torche. Concernant le mode d’utilisation, la première étape consiste à desserrer la membrane à l’aide d’une visseuse. Ensuite, vous pouvez ouvrir les deux bouteilles sur le chariot. La prochaine étape est l’ajustement de la pression d’utilisation. Généralement, le détendeur d’oxygène doit être réglé au manomètre de 1,5 bar, tandis que celui de l’acétylène au manomètre de 0,5 bar. Passé cette étape, vous pouvez allumer le chalumeau. L’étape suivante est l’obtention de la flamme du chalumeau par l’intermédiaire d’un allume-gaz, d’un briquet ou par l’allumage automatique de l’appareil. La dernière étape est le réglage de la flamme, c’est-à-dire du dard. La longueur du dard est communément réglée entre 5 à 8 millimètres et à son extrémité se trouve le panache. La température de flamme varie au fur et à mesure de sa position. Au niveau du dard, cette dernière peut atteindre 3 000 °C et diminue au niveau du panache.

Le nettoyage et les précautions à prendre

Avant de nettoyer le chalumeau, il est primordial de bien s’assurer que les composantes et l’outillage du chalumeau soient tous hors service. La bouteille de gaz doit être bien fermée. Les molettes doivent être ouvertes afin de laisser échapper le gaz des tuyaux. Les manomètres doivent être dévissés afin de dégager les tensions sur le détendeur. Le premier élément à nettoyer est la buse. Il se peut que de la calamine se fixe dessus. Il existe alors deux solutions pour l’éliminer. Soit vous vous servez de brosses ou autres pièces métalliques, soit vous frottez le chalumeau allumé sur un morceau de bois. Pour nettoyer le manomètre, il ne faut en aucun cas y appliquer de la graisse puisqu’elle est combustible. De plus, le détendeur est une ogive possédant une étanchéité par la compression du métal en fusion et donc inflammable. En guise de protection individuelle contre les éventuels accidents, les plombiers et autres utilisateurs doivent se munir de lunettes de protection, de gants et d’une pince.

Dans quel domaine utiliser le chalumeau ?

Le chalumeau peut être utilisé dans tous les travaux de soudure de métal basique. La torche maniable et la température réglable du chalumeau lui valent la capacité de brasage avec tout type de métal d’apport. Le chalumeau peut aussi être utilisé dans le découpage des matériaux dont les épaisseurs sont inférieures à 2 millimètres. L’air comprimé du chalumeau permet aussi d’effectuer l’oxycoupage. Pour mieux appréhender les fonctionnalités du chalumeau, voici une liste des métaux et les techniques connexes que le soudeur peut traiter avec sa machine de soudure.

Selon le procédé de soudage, les soudeurs peuvent utiliser :

  • La soudure Alu
  • La soudure plomb
  • La soudure tôle
  • La soudure des aciers
  • La soudure étain
  • La soudure inox
  • La soudure cuivre

Quels sont les critères à observer dans le choix du chalumeau ?

La large gamme de chalumeaux disponibles sur le marché peut vous induire en erreur lors de votre décision d’achat. Voici alors quelques critères que vous devez prendre en compte dans votre analyse.

Le critère ergonomique

Outre sa fonction de poste à souder, il doit en effet être adapté à tous travaux de bricolage. Ces travaux incluent la découpe, la brasure, l’assemblage, le raccordement et le décapage. L’appareil doit aussi être compatible à tout autre type de gaz combustible comme le gaz butane, le gaz propane, le gaz à hydrogène ou toute autre cartouche de gaz. La machine à souder doit aussi être compatible à d’autres techniques de soudure autogène, la soudure à l’arc ou le soudage TIG.

La fonctionnalité des accessoires

Un autre critère de qualité du chalumeau est l’allumage piézo, assurant ainsi une utilisation rapide et facile. La bonbonne de gaz doit être rechargeable afin d’éviter de le remplacer après chaque utilisation. Les débits de gaz combustibles, par l’intermédiaire du bec, doivent aussi être réglables selon vos besoins.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2021-06-16 02:46:35